retour

JACQUES PERCONTE

paysages, corps, couleurs, matières, vitesses en arts plastiques, en numérique.

prev / next

generative video

201504MAR-GEN1x1-oe?192

MARINES, SANS TITRE N°1

Film infini, compressions dansantes de données vidéo montées à la volée
Diffusion générative, dimensions variables
Xvid + Max/Jitter + Quicktime perian

Le havre : Les bateaux, des plus petits aux plus grands du monde vont et viennent. Et le vent souffle sur l'océan. Il souffle le long de cette côte et de ses falaises. Le vent souffle et pousse délicatement l'humidité de l’écume à la verticale des murs de craie pour le déposer sur les feuilles des arbres, en soufflant, il emporte les couleurs et les formes se mélangent presqu’à l’infini. Cette Normandie se rappelle nouvelle à chaque fois que l’on y pose le regard.

Le havre : boats, from the smallest to the largest of the world arrive and leave. And the wind blows over the ocean. It blows along the coast and its cliffs. The wind blows and gently pushes scum's dampness to vertical chalk walls to drop it on the leaves of trees, blowing, it carries the colors and shapes blend almost infinitely. This Normandy remembers as new each time we are looking at it.

Une vidéo-document de Marines, sans titre n°1 peut être consultée.
Documentation vidéo de la recherche, expérimentation : n°1.
Quelques images de la pièce sur flickr → Marines, sans titre n°1.
Toute l'histoire en images sur flickr:s : n°1, n°2.

Alexis Jakubowicz, Emprunt «digital» à Montreuil, Libération, Le 7 mai 2015

La Maison populaire présente "Ré-émergence", deuxième volet d'un hommage du numérique à l'histoire de la peinture, de la photographie et du cinéma. (...) Et sur un mur de la modeste galerie, c'est un motif carrément fauve que signe Jacques Perconte. Son paysage filmique a été trituré directement dans les codecs, dispositifs qui gèrent les algorithmes de compression et de décompression d'un signal. L'artiste y met sa patte comme les pionniers du cinéma et de la photographie mettaient les leurs dans la pellicules à grands coups de ciseaux.(...)

L’art et le numérique en résonance : Ré-émergence; à la Maison populaire, 9 bis, rue Dombasle, Montreuil (93). Jusqu’au 4 juillet. Rens. : www.maisonpop.fr

-

-

Dominique Moulon, avril 2015

Ses paysages filmiques, Jacques Perconte les envisage d’une manière résolument picturale. Des applications qu’il expérimente, il ne retient que les approximations. Pourtant, il n’y a pas plus d’accident dans ses films qu’il n’y en a dans les peintures de Jackson Pollock. Tout nous apparaît contrôlé bien que rien n’ait été véritablement anticipé. Avant une exposition, il arrive même à l’artiste de modifier quelque peu ses “réglages”, comme pour mieux s’adapter au contexte, préservant ainsi les spectateurs de toute forme de répétition.

Cette pièce fait partie d'une série. La plupart du temps une série s'attache à un paysage, à une région. Il y a une certaine unité géographique.
HAUTE NORMANDIE

L'ÉCUME DU PHARE

2016

 GENERATIVE VIDEO 

VINGT-NEUF MINUTES EN MER

2016

 FILM 

MARINES,
SANS TITRE N°3

2015

 GENERATIVE VIDEO 

PLEINE MER

2015

 VIDEO 

HYPERSOLEILS

2015

 LIVE 

MARINES,
SANS TITRE N°2

2015

 GENERATIVE VIDEO 

MARINES,
SANS TITRE N°7 À 65

2015

 IMPRESSION 

SOLEILS

2015

 LIVE 

PAYS DE CAUX

2013

 VIDEO 

SASSETOT-LE-MAUCONDUIT

2012

 FILM 

IMPRESSIONS

2012

 FILM 

VAGUE VACHE

2012

 VIDEO 

LES MOUTIERS

2012

 VIDEO 

YPORT

2012

 MUSIQUE 

* Il se peut qu'il y ait un mot de passe si le film n'est pas est encore fini ou en "exploitation", écrivez-moi, on ne sait jamais, je vous le passerai peut-être ;).
** Il me semble toujours utile de rappeler que ces images, ces vidéos, ces sons que vous trouvez ici sont des documents. Il exposent ce que les pièces représentent. Mais ils ne donnent pas accès à sa véritable expérience. Rien ne vaut, si elle vous plaisent, leur découverte in situ, en salle ou en exposition.

Some rights reserved jacquesperconte © specific mentioned producers
But shared with love.
;)