retour

JACQUES PERCONTE

paysages, corps, couleurs, matières, vitesses en arts plastiques, en numérique.

prev / next

film

200302UAO-FLM1xN-oe?92

UAOEN

Musique : Heller (n-rec)

Fichier numérique

Une demi-heure de plongée sous les arbres au fil des routes au grès des paysages du Périgord Noir… "uaoen" est un film onirique qui conduit le spectateur à travers un paysage en pleine mutation : un paysage dont l’image se transforme arbre par arbre, pixel après pixel, un paysage qui perd ses icônes et sa profondeur pour finalement rompre avec la perspective et devenir complètement plat.

A half-hour immersion under the trees, road after road, with a succession of landscapes from the Périgord Noir... “uaoen” is a dreamlike film that leads the spectator through a landscape in transformation: in turn, its image is transformed, tree by tree, pixel by pixel — the landscape looses it’s iconography and its depth all while moving towards a final rupture with perspective by becoming completely flat. A work which frees itself from classical film dogma in order to become a space that is open and thus reserved for the liberty of the imagination.

Une vidéo-document de uaoen peut être consultée.
Quelques images de la pièce sur flickr → uaoen.

Même si uaoen n’est pas un film sur la ville, cet essai de trente minutes met en avant mon travail sur les rapports entre la vidéo et la peinture, les images et les couleurs. Ce film expose le principe de transformation du paysage que j'utiliserai sur le travail avec serge : le paysage initial sert de matériau et les icônes sont vouées à disparaître pour qu'il ne reste plus de l’image que les constructions de l'expression, du ressenti, de la liberté.

Dans ce film sur les paysages du Périgord noir, la route disparaît puis la forêt, on ne devine plus que les couleurs puis que la musique, et finalement ce n'est plus que le défilement d'un nouveau paysage abstrait où se promène l'imagination.

La ville, ses lignes et ses couleurs sera à son tour le support d'un travail d'abstraction. Le travail pictural évoque d’abord le paysage puis devient autonome. On peut voir le sujet comme un presque, mais c’est bien plus que cela : c’est le contexte : le lieu d’où est extrait le spectateur… j’essaie simplement d’amener les gens au cœur d’une image et de les faire vibrer comme une partition musicale le ferait. Et finalement a y regarder de près le film met en scène les vibrations internes de l’image, le sujet du film est son image, sa matérialité, ses couleurs, et sa réalité.

Diffusions, expositions (beta) :

  • 2015 : Le 23 janvier à 19h30, Soleils : troisième séance du cycle soleils à la cinémathèque : Soleils avec Jean-Benoît Dunckel ! Live, Cinémathèque française, Paris, fr
  • 2013 : Le 7 juin à 20h, le 8 à 22h et le 9 à 17h, Focus Jacques Perconte (20 films) Festival Côté Court, Pantin, fr
  • 2013 : mercredi 6 février, Master-Class à l'Institut National d'Histoire de l'Art, Paris
  • 2010 : Paysages/Landscapes du 18 au 28 novembre, 10ème édition du festival accès(s) cultures électroniques, Pau
  • 2010 : Le 3 juillet projections Paysages, Corps et Vibrations à 20h l'ETNA, Paris
  • 2007 : Le 27 juin, 15h, tectoniquepremier mouvementavec Hugo Verlinde, Institut National de l'Histoire de l'Art, Paris, s: Bidhan Jacobs.
  • 2006 : Le 19 octobre, le corps et le numérique, "un lycée autrement", rencontre au lycée Magendie, Bordeaux *
  • 2006 : le 5 octobre, films de 2002 à 2006, rencontre au lycée Notre Dame de Sion, Paris *
  • 2006 : du 14 au 25 septembre, French Video on demand, Suspended Adolescence, Belgrade, Serbie
  • 2004 : Fictions, Scanner, @rt Outsiders et là Gaîté Lyrique à la Maison Européenne de La photographie, Paris, France
  • 2004 : D'ailleurs, exposition collective, Le carrosse, Paris, France, fr
  • 2003 : Visite, La collégiale, Ribérac, France
  • 2002 : le 25 mars, Digital weekenders, Centre Jean Vigo, Bordeaux, France
  • * Il se peut qu'il y ait un mot de passe si le film n'est pas est encore fini ou en "exploitation", écrivez-moi, on ne sait jamais, je vous le passerai peut-être ;).
    ** Il me semble toujours utile de rappeler que ces images, ces vidéos, ces sons que vous trouvez ici sont des documents. Il exposent ce que les pièces représentent. Mais ils ne donnent pas accès à sa véritable expérience. Rien ne vaut, si elle vous plaisent, leur découverte in situ, en salle ou en exposition.

    Some rights reserved jacquesperconte © specific mentioned producers
    But shared with love.
    ;)