retour

JACQUES PERCONTE

paysages, corps, couleurs, matières, vitesses en arts plastiques, en numérique.

prev / next

internet

200103LES-NET1xN-oe?110

LES MORTELS

Musique : Jacques Perconte

site internet, asp
base de donnée de participations
vidéo à scénario procédural

Je me demande où vivent les mortels, alors comment on les voit et comment on les entend ? moi je me demande où vivent les mortels ? dans quel monde ? comment ils sont capable de passer leur temps à se dire qu’il ne vont pas mourir, qu’il ne peut rien leur arriver, à essayer de se rassurer…. alors qu’il suffirait qu’il n’y pensent plus et qu’ils prennent le temps d’aller et venir, de glisser et d’aimer….

Le site internet du projet http://www.technart.net/les-mortels/mort...
Quelques images de la pièce sur flickr → les mortels.

Collection sociale de textes, d'images, de sons récoltés par des appels envoyés par mail, sur les forums, etc..

par Philippe Piguet, dans "l’art est ouvert, introduction du catalogue de l’exposition", 2001


[...] Jacques Perconte, quant à lui, exploite la richesse communicationnelle et ambigüe des technologies nouvelles ; tout en mêlant l’idée de jeu à celle d’un film interactif, il prend le spectateur à témoin l’invitant ainsi à s’inscrire dans le réel de l’oeuvre. [...]

-

-

par Camille Duvelleroy, 2002



[...] La polémique semble, pour l’instant, apaisée mais les interrogations subsistent. L’interactivité serait-elle un leurre ?

Jacques Perconte a réalisé une oeuvre critique autour de ces vraies-fausses participations, intitulée Les Mortels. Les visiteurs de l’exposition L’art est ouvert à Ribérac, oct/nov 2001- contribuaient à la création de l’oeuvre, quatre expériences sont proposées, à la fin de chacune, il est possible de déposer un geste : image, film ou toute autre forme d’expression. Ce geste-souvenir s’intégrera ensuite dans l’oeuvre. Parmi les participations, certaines sont extrêmement pertinentes, d’autres poétiques mais aussi hors sujet. Quelques internautes vont même jusqu’à envoyer leurs travaux uniquement dans le but de se faire connaître et non pas pour participer à l’oeuvre. Ce travail révèle donc un problème de réceptivité de l’interactivité :les gens n’ont pas compris le rôle qu’ils avaient à jouer, ils n’ont pas su saisir cette opportunité d’être émetteur, de s’intégrer dans une oeuvre. Cela reste encore une nouvelle façon d’appréhender l’oeuvre. Les Mortels illustrent aussi l’ambiguité de l’interactivité : quand un internaute envoie un geste sans aucun rapport avec l’oeuvre est-ce réellement interactif ? Le dialogue est-il réellement établi ? [...]

* Il se peut qu'il y ait un mot de passe si le film n'est pas est encore fini ou en "exploitation", écrivez-moi, on ne sait jamais, je vous le passerai peut-être ;).
** Il me semble toujours utile de rappeler que ces images, ces vidéos, ces sons que vous trouvez ici sont des documents. Il exposent ce que les pièces représentent. Mais ils ne donnent pas accès à sa véritable expérience. Rien ne vaut, si elle vous plaisent, leur découverte in situ, en salle ou en exposition.

Some rights reserved jacquesperconte © specific mentioned producers
But shared with love.
;)